Dans le massif des Maures, un écosystème dévasté et des tortues en danger

Cette année le massif des Maures (Var) a été violemment touché par un incendie. On dénombre plus de 7000 hectares partis en fumée au cours du mois d’août. En plus de la végétation calcinée, la tortue d'Hermann, une espèce protégée, n'a elle aussi pas été épargnée...
Face à l'urgence, aidez-nous à faire renaitre de ses cendres ce cite forestier emblématique!

C’est une catastrophe environnementale qui a frappé « Les Maures », un massif provençal sur la Côte d’Azur. A partir du 16 août, et pendant une semaine, ce dernier a été parcouru par l’un des incendies les plus importants qu’ait connu la région méditerranéenne française. 

Aujourd’hui, les surfaces brûlées ont laissé derrière elles des milliers d’arbres calcinés, impactant durablement la biodiversité. Parmi les écosystèmes touchés, on peut citer les pinèdes de pin parasol, des peuplements de chêne liège et de châtaignier, ainsi qu’une mosaïque de milieux naturels abritant une faune remarquable, telle que le lézard ocellé, les rapaces, ou bien encore la tortue d’Hermann… Un bilan terrible !

Des peuplements forestiers brûlés dans le massif des Maures. - ©ONF

Un massif à réhabiliter suite à l'incendie

Les premières interventions, dès l’automne 2021, viseront à sécuriser les secteurs brûlés par l’abattage des arbres dangereux en périphérie des voies de communication et à prévenir l’érosion des sols, grâce à l’installation de fascines végétales réalisées à partir des bois brûlés. Il est en effet urgent d’agir avant de possibles pluies méditerranéennes, qui ne feraient qu’accroitre la dégradation des milieux et handicaper la reprise végétale. Dans un second temps, des replantations localisées seront envisagées.

Le fonds de dotation ONF-Agir pour la forêt et le fonds RESPIR de la Région Sud s’associent, afin de récolter des dons, qui permettront de financer les travaux de réhabilitation post-incendie sur ce massif.

Dès à présent, participez à la restauration du Massif des Maures !

La tortue d'Hermann, une espèce en danger touchée par l'incendie !

Bien avant l'incendie du massif des Maures, la tortue d'Hermann avait été placée au rang des espèces rares et menacées à l'échelle nationale et mondiale. En cause, la constante baisse de ses effectifs, mais aussi la faible présence d’habitats qui lui étaient favorables. Les agents de l'ONF apportaient de ce fait une attention particulière à ce reptile endémique du Var, pour veiller à sa conservation. Le terrible feu de forêt survenu au cours du mois d’août a aggravé le risque de disparition de cette espèce emblématique : certaines tortues sont mortes, d'autres ont vu leur habitat détruit.

Aujourd’hui, elles ont plus que jamais besoin de la mobilisation de tous pour retrouver un espace de vie adapté à leurs besoins spécifiques. Il s’agit par la réalisation de travaux de génie écologique de maintenir, améliorer et créer des habitats naturels adaptés à la tortue d’Hermann, aménager des caches et favoriser leur reproduction, afin que leur population se maintienne, voire s’accroisse, au cœur du massif des Maures. Sur un secteur voisin de celui incendié en août, des actions de ce type seront engagées dès l’automne 2021.

La tortue d'Hermann - ©Henri-Pierre SAVIER / ONF

Dès à présent, agissez pour la préservation de la tortue d'Hermann dans le Massif des Maures !

Quelques chiffres clés

Et pour en savoir plus sur les incendies en forêt :